La transformation digitale n’est pas une histoire de technologie, mais de stratégie !

La transformation digitale, on en parle partout. Pour autant, il ne suffit pas de créer une page sur Facebook ou les Pages Jaunes pour transformer son entreprise. Les changements ne sont pas une histoire d’adoption de la technologie, mais de stratégie. La thèse défendue dans une étude publiée cet été par Deloitte (faite auprès de 4800 cadres et dirigeants de 127 pays.), c’est que  : 

les changements ne sont pas une histoire d’adoption de la technologie, mais de stratégie.

L’étude, menée conjointement avec le MIT, sort des vieux poncifs et donne corps à ce qu’est la transformation digitale au travers d’indicateurs intéressants et qualitatifs. Elle distingue 3 stades de transformation : début de transformation, transformation en cours, et maturité digitale. Voici les points importants qui en ressortent :

Sans stratégie, pas de maturité digitale

29% seulement des entreprises interrogées seraient « matures », 45% en cours de transformation et 26% n’en seraient qu’aux prémices. Les entreprises qui se placent elles-mêmes aux prémices ou en progrès invoquent pour motif un manque de stratégie.

MIT1

Les entreprises les plus digitales ont la meilleure stratégie

Seuls 15% des répondants dont l’entreprise est à un stade peu avancé de maturité digitale affirment que leur entreprise a une stratégie digitale claire et identifiée. Ce chiffre atteint 81% chez les entreprises ayant une maturité digitale plus avancée. Logique.

Selon le degré de maturité digitale, les objectifs et ambitions diffèrent

Les entreprises les moins matures se focalisent sur les technologies individuelles et ont des stratégies purement opérationnelles. Les entreprises plus matures ont quant à elle une vision stratégique avec un objectif de transformation des process business.

MIT3

Les entreprises les plus matures dans leur transformation digitale attirent des collaborateurs talentueux

Les talents veulent travailler pour des entreprises leaders et matures en termes de transformation digitales. On se rend d’ailleurs compte que cette préoccupation touche toutes les générations, et tous les âges.

MIT4

Digitalisation = innovation et prise de risques

Les entreprises matures dans l’intégration du digital et ouvertes au changement sont les plus à même de prendre des risques. La vision de l’échec n’est pas du tout la même selon le niveau de maturité digitale. Prendre des risques fait d’ailleurs partie de la culture managériale des entreprises les plus matures.

MIT-SMR-infographic_FINAL-600x1579

Nous contacter

Laissez-nous un message, nous vous re-contacterons dans les plus brefs délais ! (/◕ヮ◕)/

nouveau site web, K2 Publicité, client Joli Projet, site web, charte graphique, refonte de siteUSAM, partenaire Joli Projet, partenariat, valeurs, Nîmes, Gard